Plage de Ramena et ses gargotes

MER D'EMERAUDE
110404042543114013.jpg
N2015-150-Madagascar-ilot-suarez-mer-emeraude_edited.jpg

Un site d'une beauté presque surnaturelle. La faible profondeur d'eau conjuguée à un fond sablonneux donne une teinte turquoise à cette petite mer intérieure bordée de plages de sable blanc très peu fréquentées.

Une journée de détente inoubliable avec les pêcheurs de Ramena et leurs compagnes pour la préparation du repas.

Maquillage et massage pour ceux qui le souhaitent !

Départ et arrivée au "Manguier" avec horaires variables selon la marée du jour.

MONTAGNE DES FRANCAIS
Montagne_des_Français.jpg
IMG_6468.JPG

La Montagne des Français et son échancrure béante (la grotte d'Anosiravo) est la nécropole des anciens colonisateurs. Baptisée ainsi, en raison des combats qui opposèrent en 1942 les forces coloniales françaises aux Anglais. L'ascension pédestre et guidée de celle-ci se fait en une heure, le long d'un chemin de croix. Vous découvrirez la flore tropicale sèche, les baobabs endémiques (Andansonia Suarezensis), épineux, aloès. Oiseaux, lézards et même des lémuriens peuvent vous surprendre et vous accompagner durant cette ascension qui ne présente pas de difficulté majeure.

 

Au sommet, les grottes et les vestiges de l'époque coloniale vous attendent. Les mines du fort de la légion étrangère française et ses tunnels, permettent d'accéder enfin à une vue imprenable sur la baie dans son intégralité et ses 156 km de côtes. Le panorama magnifique s'ouvre alors sur la Baie de Diégo et son «Pain de Sucre» qui font partie du select « CLUB DES PLUS BELLES BAIES DU MONDE ».

La Montagne des Français est un massif calcaire qui culmine à 400 mètres. Elle présente des formations rocheuses analogues aux Tsingy de l’Ankarana et recèle une faune particulièrement intéressante : lémuriens, caméléons, geckos. Des baobabs et d’autres plantes succulentes rares s’épanouissent dans la forêt sèche qui recouvre ses pentes. L’ascension jusqu’au fort (environ une heure et demi) se fait par un chemin ouvert par les légionnaires français. Afin d’assurer le ravitaillement, ils avaient percé un long tunnel de 23 mètres dans la roche. Après avoir traversé la savane, le chemin serpente dans un labyrinthe rocheux recouvert d’une forêt sèche. Pendant la montée, vous verrez d’énormes baobabs. La Montagne des Français est devenue un lieu de rendez-vous pour les inconditionnels d’escalade et de varappe.

MONTAGNE D'AMBRE
cascade-montagne-d-ambre.jpg
Madagascar 2010 259.JPG

Joffre Ville et Montagne d'Ambre

Située à 34 km au sud de Diego Suarez, Joffre Ville fût à l'époque coloniale la station de repos du Maréchal Joffre. A environ 4 km au sud, le parc de la montagne d'Ambre, massif volcanique culminant à 1475m d’Altitude, se dresse en tant qu’un îlot de vie au milieu d’une végétation sèche et aride que constitue l’extrême Nord de Madagascar. En effet, son emplacement est vital pour la ville de Diego Suarez qui lui doit sa source d’eau potable et pour les villages qui gravitent autour de ses versants, irrigant ainsi les plaines avoisinantes. C’est aussi une destination synonyme de repos. Les visiteurs trouveront plusieurs attraits : des lacs de cratère, des points de vue, un microclimat de type tropical humide, 7 espèces de lémuriens endémiques qui peuvent être observés facilement dans leur espace naturel. Le Brookesia Minima, le plus petit caméléon du monde qui ne se rencontre qu’à la Montagne d’Ambre, constitue l’un des attraits principal de la visite. De Joffre ville, on jouit d’une vue imprenable sur le canal de Mozambique et l’Océan Indien avec comme toile de fond « la Mer d’Emeraude » et ses eaux cristallines.

PARC DE L'ANKARANA
IMG_4282.JPG
DSC01960.JPG
403822.jpg

D’une superficie de 18 225 ha, le massif de l’Ankarana est un ensemble de roches calcaires que l’érosion a sublimement taillé en pics tranchants. Cette formation karstique aux formes inhabituelles n’est autre que le prolongement occidental d’une plaine basaltique située à 50 m au-dessus du niveau de la mer datant de l’ère jurassique moyen. Durant votre séjour à l’Ankarana, vous ferez la découverte du vaste réseau souterrain du massif qui vous dévoilera une grande partie des valeurs de la culture Antakarana. Accessible à n’importe quelle période de l’année par le côté Est, la beauté de ce paysage unique fera de votre passage un véritable dépaysement. En saison sèche, sa partie Ouest vous surprendra encore plus: le grand aven et les grottes, les canyons ainsi que les ponts suspendus qui sont de véritables trésors toujours resplendissants.

Etonnante formation de calcaire surmonté de Tsingy acéré et parcourue de grottes, la réserve de l'Ankarana est née sous la mer il y a cent cinquante millions d'années, avant d'émerger au gré des mouvements tectoniques et des changements climatiques. Des espèces uniques au monde y ont évolués, adaptées selon le cas, à la sécheresse ou à l'obscurité. Dans les grottes qui servaient de refuges aux Antankaranas, ont peut observer des Stalagmites, des Stalactites et des draperies de calcites. De nombreuses cavités ont un caractère sacré, car elles renferment les sépultures royales des 'Antankaranas'. Ce Massif joua un rôle éminent dans l'histoire de la région, refuge providentiel en période de guerre, tombeau grandiose pour les défunts royaux, appartenant tour à tour au royaume des vivants et au domaine des ombres. Chauves souris, lémuriens et crocodiles adaptés à la vie des grottes donnent également à l'Ankarana un cachet particulier. La « Perte de rivière » ", perte d'eau gigantesque aux allures d'amphithéâtre romain, sculpté par l'eau et le temps, vous émerveillera par sa beauté naturelle.

TSINGY ROUGES
IMG_6370.JPG
20161012_140926.jpg

A travers les montagnes, au Sud Est de Diego, les Tsingy (marcher sur la pointe des pieds) Rouges vous réservent un inoubliable spectacle de la nature. Constitués de grès, de marne et de calcaire, juste au bas des canyons érodés, au sein de l'unique bassin sédimentaire de Madagascar et d'une végétation hétéroclite, leur équilibre est fragile. Respectons-les car ce miracle de la nature peut disparaître rapidement si on ne le préserve pas.

 

BAIE DU COURRIER
Winsor_Castle-24 (1).jpg
windsor5a.jpg

La baie du Courrier se trouve à une quarantaine de kilomètres à l'ouest de Diego Suarez. Le Windsor Castle (391m) est un important monolithe, sentinelle que l'on peut apercevoir de Diego Suarez. Le panorama s'étend du canal de Mozambique jusqu'à l'océan indien en passant par la baie, offrant à 360° le plus beau panorama des contrées du Nord Malgache, le cap d'Ambre aux paysages d'une grande beauté océane.

LES 3 BAIES
Madagascar 2010 390.JPG
20161011_141753.jpg
20161011_155834.jpg

Il s'agit d'une succession de 3 baies sur la côte Est situées sur l'Océan Indien. Elles sont bordées d'une longue plage de sable blanc de toute beauté permettant de délicieuses baignades. En saison ventée la baie de Sakalava est le lieu de prédilection des véliplanchistes et windsurfers qui évoluent sur de superbes vagues. La baie des Dunes et la baie des Pigeons protégées des alizées sont accessibles à partir de la baie de Sakalava ou du Cap miné (par cette entrée un droit de passage est prélevé par les autorités militaires).

LAC SACRE
IMG_6343.JPG

Anivorano - Lac Sacré Anivorano est une petite sous préfecture de la région Nord, à 70 km au sud Diego Suarez, réputée pour son Lac Sacré. Occupant le fond d'un cratère de volcan, le Lac Sacré est l'hôte de nombreuses légendes et de nombreux... crocodiles ! Une de ces légendes raconte qu'un dieu ayant pris la forme d'un vieillard était de passage dans le village qui occupait le fond du cratère, et s'était vu refuser de l'eau par l'ensemble des habitants à l'exception d'une femme. De colère et pour punir ces gens si avares de leur eau, il noya le cratère et transforma les villageois sauf la femme en crocodiles. Depuis, les descendants de cette femme veillent sur les crocodiles en leur offrant des sacrifices de zébus au cours de cérémonies traditionnelles. On dit que certains crocodiles portent encore des bijoux attestant de leur humanité passée... 

RAMENA
20161010_163202.jpg
DSCF5916.JPG
14481839_10211228735900401_1025337213330732106_o.jpg

BIENVENUE à RAMENA TONGA SOA !

Ramena est avant tout un village de pêcheurs mais pas seulement !

Ramena (prononcer "ramèn") est la station balnéaire de l'extrême Nord de Madagascar. Beaucoup de nationaux y séjournent durant le week-end ou les vacances scolaires notamment. Située à 18 km de Diego-Suarez, le village offre la seule plage d'accès facile de la région. Les équipements sont quasiment inexistants, ce qui donne à Ramena ce petit je-ne-sais-quoi de plage authentique... Au fil des ans, de nombreux opérateurs ont compris le parti à tirer de l'immense plage de sable blanc qui borde Ramena. Les week-ends y sont souvent festifs et musicaux en soirée ! Cette plage n'a pas à rougir de ses célèbres voisines, comme celle d'Ambatoloaka à Nosy Be. Bien au contraire, elle est bien plus belle, plus propre et surtout... plus tranquille ! De nombreuses « gargotes » au chaleureux accueil vous y attendent chaque jour pour une restauration traditionnelle ou simple pause soif, le pittoresque local en plus ! Ne manquez pas le coucher de soleil, romantique à souhait ! La baignade est sans danger sur la plage, pas de requins ni d'animaux dangereux. La température de l'eau est bonne toute l'année, un peu plus chaude de novembre à avril et un peu plus fraîche en juillet-août. Marchez en tongs sur le sable, car il peut y avoir des débris coupants. Comme dans tous les villages de Madagascar, la petite monnaie est introuvable. Pensez à amener des petits billets pour les transactions avec les villageois ! On trouve à Ramena des commerces de base : petites épiceries qui ne vendent que des produits de première nécessité destinés aux gens du village. Pas de grand choix donc. La sécurité dans le village et sur la plage. Il n’y a pas d’insécurité à Ramena, cependant il ne faut pas tenter le diable ! Précautions élémentaires : Ne partez à la plage qu'avec vos maillots et vos draps de bains. Ne laissez jamais sans surveillance sacs, appareils photos, téléphones ou objets de valeur. Si vous partez pour une soirée de fête, n’emportez avec vous que le minimum d'argent nécessaire. Comme dans de nombreuses localités, l’éclairage public est minime. Pensez à vous munir d’une lampe pour vos sorties du soir ou en cas de coupure d’électricité nocturne.

L’équipe du « Manguier » vous souhaite un agréable séjour !

 

DIEGO-SUAREZ
20161010_114620_edited.jpg

La ville d’Antsiranana, que l’on nomme encore Diégo-Suarez est située sur un promontoire au sud d’une baie magnifique (la deuxième du monde pour sa superficie après celle de Rio de Janeiro). Troisième port de Madagascar, la ville compte 80 000 habitants environ. L’architecture générale de la ville rappelle plus d’un demi siècle de présence de l’armée française. Bâtiments militaires, Hôtel de la Marine, arsenal, artères rectilignes et parallèles sont là pour témoigner de ce proche passé. Carrefour chargé d’histoire, la ville compte de nombreuses communautés pour la plupart commerçantes mais aux origines diverses : Yéménites, Somaliens, Comoriens, Arabes, Chinois, Indo-Pakistanais, Français cohabitent avec les populations Antankarana et Sakalava. Vos achats : « Le Manguier » a un partenariat avec certaines boutiques qui peuvent vous faire bénéficier d’une réduction. De nombreux vendeurs de rue vous proposent de la vanille ou produits dérivés pas toujours de bonne qualité et au prix fort ! N’hésitez pas à nous consulter, pour conseils et renseignements.